quelle-activite-sportive-foot

Sports de rapidité

Le sport de rapidité est dénommé sprint training. Ce sont principalement les «100 mètres» ou «la course d’obstacles ». Ce qui saute aux yeux, c’est le physique imposant des athlètes engagés dans ces compétitions. Leur masse musculaire bien développée permet d’exprimer les valeurs de puissance et de rapidité les plus élevées. Il paraît incroyable, selon une étude récente, qu’une activité sportive de ce genre soit améliorée de façon notable localement dans un environnement aérobique.
Comment organiser un entraînement de body building pour les sprinters?
Deux séances par semaine sont toujours indiquées mais pas plus, en concevant un programme d’entraînement tenant compte des jours où l’on s’entraîne pour le sport habituel et pour lesquels il ne faut pas travailler avec les poids.
Prenons un exemple d’entraînement sur 2 jours avec les poids pour un coureur de 100 mètres.

Premier jour
– travail des obliques, debout, avec haltères, 3 séries de 12 répétitions;
– machine à fessiers, debout, 3 séries de 12 répétitions chacune;
– travail des mollets, debout, sur la presse à cuisses, avec haltères, 3 séries de 12 répétitions;
– leg-press, 3 séries de 12 répétitions;
– leg-curl, debout, 3 séries de 12 répétitions.

Deuxième jour
– le rameur, assis, 3 sets de 12 répétitions;
– croisements, sur le dos, sur banc plat, avec haltères, 3 séries de 12 répétitions maximum;
– fly latéraux, debout, avec haltères, 3 séries de 12 répétitions;
– fly arrière, avec haltères, à plat ventre sur le banc incliné, 3 séries de 12 répétitions maximum;
– extensions à la poulie à un bras, à la Bordoni, debout, 2 séries de 12 coups maximum.
Les séances quotidiennes seront correctement espacées pour tenir compte de la capacité de récupération de la
personne.

Comments

comments