transferir (7)

Sports de combat

Pendant les combats, comme dans les arts martiaux par exemple, il faut un maximum de coordination, de force
musculaire et de rapidité d’exécution.
Ces paramètres peuvent être améliorés par le recours à un entraînement typique de body building. Il suffit de penser à une icône des arts martiaux, Bruce Lee, lequel utilisait les exercices avec les poids pour augmenter sa puissance et la précision de ses coups. Dans ce cas également, il n’est pas nécessaire d’entraîner la musculature avec les poids plus de 2 jours par semaine, dans la mesure où les zones musculaires contractiles sont déjà sollicitées par l’entraînement habituel au combat. Il est donc préférable de répartir l’entraînement avec les poids, à distance des séances journalières du sport spécifique, pour ne pas se trouver dans une situation de stress physique excessif. Prenons un exemple d’entraînement.

Premier jour
– croisements à la poulie sur banc incliné, 3 séries de 12 répétitions;
– rameur à un bras avec un haltère sur banc plat, 3 séries de 12 répétitions;
– fly latéraux à la poulie, debout, 3 séries de 12 répétitions;
– fly postérieurs, avec haltères, assis sur banc plat, 3 séries de 12 répétitions;
– développé avec un haltère à un bras sur banc plat, 2 séries de 12 répétitions;
– curl avec barre, debout, 3 séries de 12 répétitions chacune;
– flexions du poignet à la poulie à une main, debout, 2 séries de 12 coups;
– extensions du poignet à la poulie à une main, debout, 2 séries de 12 coups chacune;

Deuxième jour (éloigné du premier)
– squat, avec barre à la multi-power. 3 séries de 12 répétitions;
– leg-curl, â plat ventre, 3 séries de 12 répétitions;
– mollets, debout, avec barre à la
– multi-power, 3 séries de 12 répétitions maximum;
– machine pour adducteurs, assis. 2 séries de 12 répétitions;
– machine pour adducteurs, assis, 3 séries de 12 répétitions;
– extension lombaire sur banc ou hyperextension jusqu’à épuisement.

Comments

comments