transferir (9)

Les vitamines

Le terme vitamine remonte à une découverte de 1914 où, pour la première fois, on étudia la vitamine B,. Les vitamines n’ont aucun rôle énergétique ou plastique, mais un rôle prépondérant dans le fonctionnement et la protection des différentes activités cellulaires, en conservant par-dessus tout leur intégrité dans le temps. On les
retrouve en petites quantités dans les aliments et, suivant leur composition, elles sont d’origines diverses.
Actuellement, on en connaît au moins 16, plus 7 autres de composition similaire. La majeure partie des vitamines ne peut être produite par notre organisme, aussi doivent-elles nécessairement provenir de l’alimentation. Elles se subdivisent en 2 grandes familles: les liposolubles (solubles dans les graisses) et les hydrosolubles (solubles dans l’eau).
Faut-il prendre l’habitude de supplémenter son alimentation personnelle avec des vitamines?

Si on a la chance de se fournir en aliments directement cultivés dans son propre jardin et de vivre dans une ambiance privée de fumées, brouillard et de stress, on peut se passer d’ajouter des vitamines. Autrement, il faut prendre en considération quelques principes: les fruits et les légumes verts mûrissent très souvent pendant le transport, et non sur leur lieu d’origine; les techniques de culture, de conservation et de lavage appauvrissent les aliments; l’atmosphère polluée qui nous environne, le stress, les pathologies et les médicaments, plus encore certaines habitudes alimentaires ou de vie, détruisent les vitamines.
Il est conseillé d’avoir recours aux vitamines de façon méthodique, en tenant compte des différentes exigences. Pen-
dant un travail musculaire, soit d’endurance, soit de résistance, nous produisons des radicaux libres, facilitant l’oxydation des lipides de la membranes et entraînant en réaction des destructions qui, à leur tour, mettront la cellule en danger.
Il est très difficile, pour une personne qui ne consacre pas sa vie au sport, de suivre une alimentation parfaite et l’intégration vitaminique peut être de quelque aide pour protéger la fonction cellulaire. Il faut de toute façon une longue poursuite de la supplémentation régulière avant d’en sentir les bénéfices; on compte au moins 5 semaines d’ingestion ininterrompue.
Les vitamines seront prises à la fin de la séance avec les poids, quand le muscle est le plus à même de les capturer pour les utiliser, ou bien réparties en deux prises, dont une dans la matinée.
On considère que toutes les vitamines interagissent entre elles, et qu’elles ont besoin des autres composés pour agir
correctement. La carence d’un simple d’entre eux provoque le disfonctionnement de tous les autres. Dans ce cas, il
n’est donc pas nécessaire de donner la dose individuelle à prendre pour quelques vitamines, mais il est nécessaire de couvrir le spectre complet, sachant que quelques produits les contiennent toutes. On peut faire une exception pour les vitamines K et D.

Vitamine E
La vitamine E, dont l’élément le plus actif connu est l’alpha tocophérol, s’incorpore aux lipoprotéines des membranes. Dans une alimentation normale, on la retrouve dans les végétaux et les fruits en général, dans les germes de blé et, en faible quantité, dans la viande et le poisson. Ingérer quotidiennement la dose suffisante est difficile, tandis qu’une supplémentation, de 30 à 50 mg par jour, peut faire la différence. On soulignera que les vitamines doivent être prises loin d’une éventuelle ingestion de sels minéraux, car elles peuvent entrer en conflit avec certains d’entre eux et se transformer en substances pro-oxydantes. De plus, il est encore une fois conseillé de consulter un médecin ou un professionnel spécialisé.
La vitamine E combat et prévient l’oxydation des radicaux libres et devient fondamentale durant le travail musculaire différant la survenue de la fatigue.

Vitamine A
La vitamine A est une vitamine liposoluble qui se trouve dans la nature sous deux formes. La forme active de la vitamine A (appelée aussi rétinol) se trouve dans les produits animaux tels que l’huile de poisson et le foie. Cette forme est directement utilisable par le corps. Elle se trouve aussi dans le règne végétal. La vitamine A est un antioxydant, élément qui protège contre les maladies en neutralisant les radicaux libres du corps. Cette vitamine est impliquée dans la vision nocturne, la croissance, les différenciations cellulaires et la reproduction. Le besoin d’un homme adulte est d’environ 0,7 mg.

Vitamine D
La vitamine D est en rapport direct avec le soleil. On en distingue 4 sortes, dont seulement la Da et la D, se trouvent dans les aliments d’origine animale et végétale.
L’organisme est en mesure de synthétiser soit ces 2 formes, soit les 2 autres, D2 et D4 avec l’aide du soleil. Ce complexe vitaminique est surtout connu pour son rôle dans la santé de la structure osseuse et dentaire. C’est probablement la seule vitamine (avec la vitamine K) qu’il n’est pas nécessaire de rajouter étant donné que la lumière solaire permet déjà de la synthétiser en quantité optimale.

Vitamine K
C’est également une vitamine liposoluble. On la trouve dans diverses sources alimentaires végétales et animales. Elle est produite aussi en partie par notre flore intestinale et joue un rôle fondamental dans la coagulation sanguine.

Vitamines hydrosolubles
Les vitamines hydrosolubles sont, elles, dissoutes dans un milieu liquide comme l’eau. Le bêta-carotène en est
la version végétale et le précurseur de la vitamine A. On les trouve dans les fruits et les légumes verts; elles sont présentes dans le sang et les doses à conseiller sont encore sujettes à controverses. Elles améliorent la riposte
immunitaire, en accélérant la réparation du muscle.

Vitamine C
La vitamine C ou acide ascorbique est prédominante dans le plasma. Ses sources les plus communes sont les
fruits et les légumes verts. La vitamine C régénère la vitamine E une fois oxydée, en en renforçant donc l’efficacité et la durée. La dose moyenne conseillée devrait se situer autour de 1 g par jour. La vitamine C est associée surtout à la stimulation des défenses immunitaires, en en renforçant l’activité; elle est également en mesure de réduire la sensation de fatigue musculaire pendant le travail.

Groupe des vitamines B
Le groupe de la vitamine B est constitué par diverses vitamines hydrosolubles, 9 au moins, mais nous nous occuperons seulement des plus connues, comme la B, ou thiamine, la & ou pyridoxine et la B, ou cyanocobalamine. La première joue un rôle important dans le métabolisme, permettant d’utiliser correctement les
hydrates de carbone pour obtenir de l’énergie. On la trouve dans les céréales (son et germes de blé), les levures, la
viande et le lait. Les doses quotidiennes conseillées sont d’environ 1 mg. La seconde est impliquée dans de nombreux
processus cellulaires et est indispensable pour l’utilisation correcte des protéines ingérées, en favorisant aussi l’hypertrophie musculaire. On la trouve dans la viande, les céréales et les légumes verts.
La dose recommandée se situe entre 1 et 2 mg par jour.
La cyanocobalamine intervient dans la bonne assimilation des protéines, des sucres et des lipides, stimule la production des globules rouges et permet au système nerveux de fonctionner correctement. On la trouve dans la viande et le poisson, le lait, les œufs et le foie animal. La quantité quotidienne qui paraît indispensable pour
agir est de 3 microgrammes.

Les vitamines
Liposolubles: A, D, E, K.
Hydrosolubles: B-, BJ( B„ B*. B„, a. B,,, B.„ PP. choline, inositol, C, P, H. N.

Comments

comments