getty_rm_photo_of_high_protein_foods

Les protéines

L’alimentation et ses constituants représentent la carte gagnante pour l’amélioration de la forme physique, de l’hypertrophie musculaire et du maintien de la santé. Croire que l’on peut réussir sans envisager sérieusement une approche adéquate de l’aspect calorique, entendu comme quantité et qualité, est une erreur qui se paie par l’échec.

Le terme de protéine est d’origine grecque prœteios, qui signifie «de première importance». Les protéines sont aussi connues sous le nom de protides. Ce sont de grosses molécules élaborées à partir des acides aminés liés entre eux par les peptides. On trouve aussi dans les acides aminés du carbone, de l’hydrogène, de l’oxygène, de l’azote et dans quelques protéines du soufre et du phosphore. Une protéine peut contenir jusqu’à 30 000 acides aminés.
En moyenne, le corps humain est composé d’environ 18 % de protéines. Une fois digérées, nous les retrouvons dans le flux sanguin sous la forme d’acides animés, lesquels seront, comme nous le verrons, utilisés là où c’est nécessaire.
La principale tâche des protéines est d’origine plastique, à savoir, la croissanceet l’entretien des cellules. Dans quelques cas, elle deviennent aussi une source d’énergie et sont également responsables de la contraction des muscles.
L’être humain peut synthétiser seulement environ la moitié des acides aminés nécessaires présents dans les pro-
téines de son corps, tandis que le reste provient des aliments. Leur disponibilité non seulement assure le contrôle de la synthèse protéique, ou hypertrophie, mais peut aussi être traduite comme signal à la cellule pour acheminer le processus même. Avec le body building, et toutes les activités sportives musculaires intenses, on augmente le quota de protéines utilisé comme énergie, indépendamment des acquis quotidiens. De plus, à la suite d’une séance
intense, une partie des protéines expulsées par le muscle sera réutilisée et le reste sera oxydé. Toutefois, ceci ne sera pas suffisant pour obtenir un bilan de
croissance positif.
Une activité comme le soulevé de poids incite la zone musculaire à capturer une quantité supérieure d’acides aminés, mais il faut aussi lui en fournir par-dessus tout dans les 24/40 heures. Il est démontré que la fourniture de source protéique d’assimilation rapide, comme les protéines en poudre, à la fin de la séance en salle de musculation, vient augmenter de façon importante la synthèse protéique et donc l’hypertrophie musculaire.

Un gramme de protéine fournit environ 4 kilocalones, mais les protéines ne possèdent pas toutes la même qualité ou la capacité à être assimilées par le muscle; il faut donc évaluer attentivement la provenance des produits protéiques. C’est une erreur de se contenter uniquement de compter les pures et simples calories fournies. En classant hiérarchiquement, c’est-à-dire en partant des protéines les plus intéressantes et précieuses et en abandonnant, pour des motifs évidents, les protéines humaines, nous retrouvons celles du lait, des œufs, de la viande et
du poisson, ou bien les protéines végétales comme le soja.
L’apport protéique nécessaire à une personne sédentaire s’établit autour d’un gramme par kilo de poids corporel, tandis que, dans les sports d’accroissement musculaire, comme le body building, il est conseillé d’en consommer 2,5 g par kilo de poids corporel. Naturellement, pour apporter des modifications au régime, surtout en présence de trouble organique, mieux vaut s’adresser au personnel médical compétent. Pour calculer la quantité de protéines, il ne faut pas peser, par exemple, un steak en entier, car l’eau et d’autres composants sont compris dans le poids de la viande. Consulter les tables alimentaires sur lesquelles sont reportées les teneurs des aliments en protéines, sucres et lipides.

Les composants des protéines: les acides aminés
Acides aminés essentiels à l’âge adulte: thréonine, leucine, isoleucine, valine, lysine, méthionine, tryptophane, phénylalanine.

Acides aminés non essentiels: acide aspartique, acide glutamique, asparagine, alanine, arginine, cystine, gluta-
mine, glycine, histidine, proline, serine, tyrosine.

 

Comments

comments