lipides-la-viande

Les lipides

Dans l’organisme, il y a approximativement 25 milliards d’adiposités ou cellules de graisse, correspondant à une dizaine de kilos de graisse et à environ 90 000 kilocalories de réserve énergétique, qui permettent d’effectuer de manière ininterrompue 6 semaines de travail musculaire.
Cette réserve d’énergie provient des lipides alimentaires et de la synthèse à l’intérieur de l’organisme ou lipogenèse, du glucose ou sucre.
Les lipides sont composés de carbone, d’oxygène et d’hydrogène. Le groupe des lipides est très hétérogène et leur transport dans le sang se produit sous la forme de lipoprotéines. Les lipides sont nécessaires au corps humain pour différentes raisons: ils contiennent les vitamines liposolubles (A, D, E, K), sont une réserve énergétique, jouent un rôle important dans certaines activités biochimiques comme la production des hormones stéroïdes, exécutent de très importantes fonctions dans l’activité des cellules et garantissent l’intégrité structurale de celles-ci.

Le triglycéride est le type de lipide le plus commun. Il est constitué de 3 acides gras liés à un atome de glycérole et de 3 atomes de carbone. Nous pouvons distinguer les graisses sur ta base du nombre d’atomes de carbone reliés aux atomes d’hydrogène:
– saturés, quand tous les atomes de carbone sont reliés aux atomes d’hydrogène;
– polymsaturés, quand plus d’un atome de carbone n’est pas relié a l’atome d’hydrogène;
– mono-insaturés, quand un seul atome de carbone n’est pas relié à un atome d’hydrogène.

Il faut éviter les lipides saturés d’origine animale, comme le beurre et le saindoux nocifs à la santé. Les autres, tels que l’huile d’olive et végétale, certains fruits oléagineux comme les noix ou les amandes, sont plus recommandés et
salutaires. Bien que d’origine animale, les lipides des poissons se comportent comme des graisses végétales: ce sont
donc de «bonnes» graisses. On peut encore faire une distinction entre ceux que l’organisme est capable de produire
et ceux qu’il faut nécessairement fournir avec le régime alimentaire. Les premiers seront dits acides gras non essentiels tandis que les seconds sont les acides gras essentiels.

Dans les non essentiels, nous retrouvons les graisses d’origine animale et dans les essentiels les «bonnes» graisses. Parmi ces dernières, on trouve l’acide linoléique, précurseur de l’acide arachidonique; l’alpha-linolénique dont dérivent 2 acides gras importants: l’acide éicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA).
L’acide linoléique et alpha-linolénique sont insaturés. Ces acides gras essentiels possèdent de nombreux effets positifs pour l’organisme, puisqu’ils assurent l’entretien des différentes structures cellulaires. Ils sont coïmpliqués dans le transfert de l’oxygène des poumons à la circulation sanguine. De plus, ils réduisent les temps nécessaires à la récupération des muscles fatigués après une activité physique et maintiennent le fonctionnement correct du cerveau et du système nerveux. Ils interviennent également dans la formation de la peau et des cheveux sains et aident à guérir les blessures. Enfin, ils facilitent une évolution correcte des processus inflammatoires.
Les acides gras EPA et DHA, connus aussi comme omega-3, sont eux, en revanche, polyinsaturés. On les trouve principalement dans les poissons et les crustacés; leurs précurseurs sont présents dans les fruits oléagineux comme les noix et les amandes. Dans l’organisme humain, on les trouve surtout comme lipides de membrane. Ceci est une donnée importante, parce qu’ils favorisent la fonctionnalité correcte de la cellule, ainsi que l’échange approprié d’informations entre l’extérieur et l’intérieur, en améliorant par exemple l’action de l’insuline. Il semble que les omega-3, aussi bien que leurs précurseurs aient les mêmes effets positifs.
Rappelons qu’un lipide fournit 9 kilocalories par gramme, et que si une personne doit perdre du poids corporel, elle doitfaire attention à la quantité correcte de tels lipides à absorber, bien qu’ils soient «bons». Ne diabolisons donc pas les graisses, mais faisons attention pour obtenir des bienfaits maximals.

Comments

comments