eau-potable

L’eau

L’eau est constituée de 2 atomes d’hydrogène et de 1 atome d’oxygène (H?0). C’est l’élément au travers duquel se produisent toutes les réactions biochimiques de l’organisme. Elle parvient au corps de trois façons: l’eau des boissons, l’eau contenue dans les aliments, l’eau métabolique ou eau de synthèse, c’est-à-dire l’eau produite par l’organisme comme résultat de la production d’énergie.
L’eau représente environ 60 % du poids total d’un homme de 70 kilos. Cette quantité augmente proportionnellement avec celle du muscle; l’inverse se produit si c’est la graisse qui augmente. L’état d’hydratation intracellulaire, ou quantité d’eau contenue dans la cellule, est aujourd’hui reconnue comme étant un mécanisme-clé pour déterminer la synthèse protéique et le cataboiisme, ou processus de dégradation des composés organiques, avec dégagement d’énergie.
Une cellule bien hydratée favorise le processus d’hypertrophie. Au contraire, la déshydratation conduit à une réduction de la synthèse protéique et à l’absence de prise de volume musculaire.
L’augmentation des volumes, grâce à la présence de l’eau, incite la cellule a absorber plus de nutriments, stimulant
ainsi la synthèse protéique. C’est donc la variation du volume cellulaire apportée par l’eau qui initie la série des processus qui aboutissent à l’hypertrophie et au cataboiisme.
Il y a de multiples facteurs, hormonaux, nutritionnels, immunitaires et autres, qui influencent les mécanismes d’hydratation de la cellule. L’eau, en outre, véhicule quelques substances vitaminiques, dites hydrosolubles, et met en œuvre une stratégie d’élimination par l’organisme des scories non désirées. Pendant l’entraînement, il faut toujours boire lentement un peu d’eau, pour diverses raisons. Au cours d’un fort stress physique comme le training, les structures cellulaires chargées de prévenir le corps de la nécessité de s’hydrater, situées dans l’intestin, restent silencieuses et se trouvent rapidement dans l’incapacité d’exécuter correctement leur tâche. La musculature peut donc avoir besoin d’eau; ne pas satisfaire à cette exigence conduit, d’un côté, à élever la température corporelle, ce qui, si on travaille dans une ambiance chaude et humide, peut devenir nocif et, de l’autre côté, la fatigue musculaire arrive plus vite par rapport au potentiel réel de la personne.
D’une série à l’autre, il faut s’habituer à ingérer lentement un peu d’eau, grâce à une petite bouteille qu’on amène toujours avec soi. Pour la santé générale de l’organisme, on conseille de prendre au moins 2 litres d’eau au cours d’une journée.

Comments

comments