musculation-seniors

La musculature des seniors

Les personnes âgées ont tendance à perdre de la fonctionnalité musculaire en termes de force, volume, coordina-
tion et rapidité de contraction. Le tout est imputable à une sélectivité affaiblie des fibres anaérobiques, au profit
d’une relative conservation des fibres aérobiques. Ceci tend à réduire l’aptitude du muscle à produire du nouveau
matériau protéique en remplacement de celui qui a été perdu.
Ce scénario est encore plus vrai pour les individus physiquement inactifs. Il a été réellement démontré que l’absence
d’activité sportive conduit à une aggravation ultérieure, soit pour ce qui est de la capacité locomotrice, soit pour ce qui concerne la possibilité de faire front efficacement à la perte de tissu musculaire. Les causes sont multiples et pas
vraiment claires. Il est cependant évident que suivre un programme d’en-traînement avec des poids, non seulement est sans danger pour la personne âgée, mais améliore ses paramètres musculaires.
Le body building met en action de façon particulière les fibres FT ou anaérobiques, lesquelles sont responsables
d’une bonne fonctionnalité du muscle.
Les personnes âgées verront alors la récupération des valeurs perdues comme la force, la rapidité de contraction, la coordination des mouvements et les volumes, le tout allant bien sûr vers une vie sociale indépendante. Par un entraînement similaire, la musculature freinera la perte protéique, différant d’autant le temps de la déchéance
physique. Les personnes inactives et âgées perdent souvent plus rapidement leur propre autonomie motrice par rap-
port à leur réelle capacité de travail.
Avec un entraînement régulier, on peut allonger la durée du bien-être des seniors avec, en outre, la récupération
d’un rapport satisfaisant entre les divers types de fibres musculaires. Pour conclure, nous répéterons qu’une
bonne musculature jointe à l’efficacité motrice est, indépendamment du sexe, directement proportionnelle au taux de survie des personnes.

Comments

comments